S’inviter chez Simone

By Florence Bélanger-Morin24 juin 20193 Minutes

Je sors souvent, parfois j’écris pour en parler… Cette fois-ci, c’est un vendredi soir, un soir chaud d’été. Des amis européens sont hébergés à la maison et on se sent festifs. On prend bien le temps de vider quelques Boires avant de sortir explorer Montréal. Il est 22h, il fait nuit, on cherche un plan, on fait quoi ? On pense à un bar à vin, une place sympathique qui va introduire ces Européens à nos bars à vins Montréalais. Notre choix s’arrête alors sur la Buvette chez Simone, un endroit à la mode qui perdure. Même si c’est décontracté et qu’il y a du bon vin, il est impossible de faire une réservation. Par contre, j’ignore par quelle magie, mais on réussit toujours à nous asseoir dans un délai raisonnable.

On entre dans la place à 22h30, tard j’en convient, c’est une soirée comme ça. Le bar semble afficher complet, mais on trouve aussitôt un coin. Ce qui est sympa à la Buvette, c’est qu’il y en a pour tous les goûts. Pour les couche-tôt, il y a la terrasse qui donne sur l’avenue du Parc. Garde-à-vous le 5@7 peut rapidement se transformer en 5@tard. L’ambiance intérieure est tout aussi suave, il y a la luminosité feutrée et la musique non genrée. Le service est efficace et l’équipe en place connaît bien ses vins. Simone est
connue pour ses prix justes, ce qui encourage grandement la soif. On choisit un premier
magnum, un deuxième suivra, c’est vrai, il fait soif. Sans trop qu’on s’en rende compte, il est maintenant 2h30 et on boit chacun une eau de vie. Impossible de ne pas se sentir comme des habitués. La Buvette, assurément parmi les classiques montréalais. Mazel tov!