Distillerie la Société Secrète
Gaspésie, Canada

C’est dans une église anglicane magnifique aux vitraux impressionnants ayant vue sur la mer, que quatre artistes ont joints leurs forces pour démarrer la Société Secrète. En effet, c’est à Cap-d’Espoir en Gaspésie que Geneviève Blais, Mathieu Fleury, Amélie-Kim Boulianne et Michaël Côté décident de se poser suite à une recherche active d’un local pouvant accueillir leur alambic de 20 pieds de haut. Une fois à l’intérieur, les grandioses alambics y trouvent leur place, comme s’ils y étaient destinés.

La distillerie, mise avant tout sur la proximité des ingrédients utilisés à la conception de leurs alcools. Pour son gin baptisé Herbes Folles, la Société secrète achète du blé rouge et de l’orge québécois qu’elle concasse et fait fermenter. Elle les distille pour produire un alcool très pur, lequel est ensuite parfumée dans le second alambic. Les quatre distillateurs se sont donnés la contrainte de trouver les aromates dans un rayon de 45 minutes de marche de l’église.

La forêt et bord de mer débordant de possibilités, une quinzaine d’aromates, dont des baies de genévrier, de l’épilobe et du carvi sauvage sont, entre autres, à l’origine des parfums envoutants du produit final.

D’autres produits distillés sont en route, tel qu’un Amaro et un Whisky. La jeune entreprise qui a lancé son premier produit commercial en 2018 est définitivement vouée à un succès monumental.